Elise Heuberger

Elise Heuberger

de Vuisternens-devant-Romont | Photographe!

Maman d’Arthur (2008)

Visiter le site d'Elise   Voir le profil d'Elise

IMG_2490 Mon parcours :  Arrivée en Suisse en 2002 après mes études en France, j’ai commencé à travailler dans un grand magasin pour vendre des appareils photos et des caméras pendant 2 ans. Et puis mon envie de me lancer se manifestant, j’ai contacté des photographes pour être assistante et parallèlement j’ai travaillé pendant 8 ans dans une petite entreprise qui fabrique des cuisines professionnelles en inox, et dont le patron m’a fait suffisamment confiance pour me laisser en charge toute la partie administrative que je ne connaissais pas du tout ! J’y ai donc tout appris : les démarches commerciales, la compta, les assurances, les salaires etc…

En quelques mots, décrivez votre activité, ce que vous proposez Je suis photographe spécialisée dans la gastronomie. Je réalise des prises de vue en studio mais également de type reportage et évènementiel pour des ambiances, des recettes et des plats, des portraits de chefs ou encore des intérieurs de restaurants. Tout ce qui gravite dans et autour des cuisines m’intéresse.

heuberger_elise_mampreneur_03Le déclic pour créer mon entreprise : J’ai toujours pratiqué la photo en fait, pendant de longues années en tant qu’assistante occasionnelle pour le photographe Maurice Schobinger de Vevey qui m’a beaucoup appris et avec qui j’ai créé une jolie complicité. J’avais cet autre job de secrétaire-comptable à côté et puis un jour je me suis dit que j’étais prête à me lancer dans l’aventure. Mon incroyable et extraordinaire patron de l’époque, Franco Bouvier, m’a soutenue et encouragée alors même que je lui annonçais que je partais ! Plusieurs personnes croyaient en mon travail photographique et ça m’a beaucoup aidé ! Mon désir d’oser tenter l’indépendance pour pratiquer pleinement a pris le dessus malgré les doutes et le stress, je dois l’avouer. Et pourquoi le culinaire ? Parce que je suis une grande gourmande et que mon amie Elise Guerrillot m’a donné le virus de la gastronomie et des belles images culinaires.

Un mot pour caractériser vous et votre métier ? La curiosité et le goût du travail bien fait.

heuberger_elise_mampreneur_02

Qu’appréciez-vous le plus dans votre métier ? J’ai toujours aimé la partie de magie et de créativité que l’on trouve dans la photographie et la spécialité que j’ai choisie me ravit pleinement ! Je suis comme une enfant émerveillée dans ce monde de passionnés de la gastronomie. J’apprends plein de choses et j’ai la chance de rencontrer des chefs et de voir les coulisses de grands établissements et tables étolées. Et le petit plus ? C’est de pouvoir goûter ce que je photographie et je vous garantie que mes papilles s’en souviennent encore !! 😉

Comment je gère mon activité professionnelle et mon rôle de maman : Et bien en tant que maman séparée, j’avoue que parfois c’est un peu rock’n roll ! Cela dit, je crois que ça ne me va pas si mal. Je pense que je fais comme toutes les autres mamans, je suis multi-casquettes et je jongle du mieux que je peux… Le fait d’être seule à gérer me booste pour me dépasser et pour assumer mon foyer.

En quoi c’est important pour vous de pratiquer votre métier ? Parce que c’est celui que j’aime et le seul que j’ai d’ailleurs appris. Et puis il est exclu qu’à 60 ans je sois pleine de regrets de n’avoir pas oser pratiquer ma passion pour en faire mon métier.

heuberger_elise_mampreneur_01Mon outil de travail : Mon appareil photo et mon ordinateur.

Qu’est-ce que les clients peuvent trouver d’unique chez moi qu’ils ne trouvent pas ailleurs : Ma spécialité justement ! J’ai fait le choix de m’orienter dans ce que j’aime et qui m’émerveille. Mon œil ne cesse d’être curieux et de vouloir mettre en valeur les produits, les recettes conviviales et le travail créatif et d’orfèvrerie parfois des chefs talentueux. Un grand chef m’a dit une fois qu’il trouvait drôle la façon dont je travaillais parce que je jouais avec les plats et que parfois j’étais presque dedans. C’est vrai que le trépied et la prise de vue frontale me frustrent ! Moi je veux qu’on puisse presque avoir l’odeur qui se dégage de mes images.

 

Le portrait chinois d'Amandine

Le chocolat!

Une lionne.

Un coquelicot.

Section vide. Éditez une page pour ajouter du contenu ici
Section vide. Éditez une page pour ajouter du contenu ici

Aucun commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous contacter

Envoi en cours...

© 2017 Association suisse des Mampreneurs. Mise en ligne par Siiimple.

Se connecter

ou    

Oubli de mot de passe ?

X