Avec l’arrivée de mes jumeaux, ma vision des repas et la nourriture s’est transformé radicalement.

Avant, j’étais plutôt à la cool, j’aimais cuisiner, faire des grands repas, tester des nouvelles recettes et surtout profiter de passer des heures à table entrain de discuter. Je n’avais pas nécessairement des horaires fixes et je me laissait passablement de liberté dans la planification de mon frigo.

Non, non, là je ne vais pas vous balancer que je ne fais plus rien de cela, ça serait un mensonge. Mais c’est claire que mes repas n’ont plus la même souplesse qu’avant. Je ne sais pas comment c’est chez vous, mais par ici, on a passé par plusieurs « tests » dans le but d’essayer d’alléger cette dynamique autour de la nourriture qui pour notre part devenais souvent très chronophage et une source de tensions

Donc on a testé:

  1. Planifier ses menus de la semaine et faire les courses après
  2. Faire fur et à mesure selon l’humeur du jour, aller faire les commissions un peu tout les jours
  3. Commander des paniers de légumes et faire des menus en fonction du contenu (tout en faisant quand même des commis)
  4. Avoir un menu plus ou moins fixe durant une période, chaque semaine c’est la même chose
  5. Faire des super grande quantités pour pouvoir mettre au congélateur pour les soirs ou on n’as pas envie de faire à manger

etc….

On a presque tout essayé, pas trop malheureux mais avec un léger stress qui nous poursuivait a chaque fois qu’on évoquait….alors on mange quoi ce soir, demain, la semaine prochaine????

Durant ce printemps j’ai vu passer un post d’une des mampreneurs- stéphanie Ansermot. Elle expliquait qu’elle faisait du Batchcooking. J’ai toute de suite croché, sans tout comprendre, le concept m’a tout de suite parlé. Cuisiner en 2 heures pour le reste de la semaine, le rêve!!

J’ai donc pris rendez-vous avec Stéphanie, qui est venue chez moi et ensemble avec mon copain, nous avons cuisiné durant deux heures. C’était vraiment très bien. Il faut savoir qu’au préalable, Stéphanie m’avait envoyé des copies des recettes qu’on allait faire ensemble, la liste des coures, donc ce n’était pas un exercice fait à l’aveugle, je savais ou je mettais les pieds.

Pas de temps perdu. Durant les deux heures, il y avait toujours quel que chose à faire. Pendant que les cuisses de poulet étaient au four, les legumes pour la ratatouille cuisaient. Pendant que les légumes mijotaient, je vidais les tomates, puis je cuisinais la farce, etc.

A la fin j’avais des magnifiques plats qui pouvaient être mis au congélateur, dans le frigo. J’avais des bocaux avec des legumes, des sauces à réchauffer, mélanger par la suite avec des autres préparations, ainsi de suite.

Ce que j’ai adoré c’est de voir qu’à la fin, ma semaine était désormais prête à être consommé. Que pour la semaine à venir je n’allais plus avoir besoin de penser à ce que j’allais cuisiner, acheter, compléter etc. Non là tout était prêt. Incroyable!

Ma semaine s’est totalement transformée. A la place d’être serrée au niveau du temps, j’ai pu entrer tranquillement, prendre du temps avec les gamins, discuter avec mon copain, faire des trucs pour moi sans stress. 15 minutes pour les repas, pas plus, autant vous dire que l’entier de la famille était assez content. En plus c’était vraiment délicieux.

La semaine prochaine je recommence, c’est certain!

 

 

0 Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

© 2019 Association suisse des Mampreneurs. L'audace de se réaliser. Uniques. Ensemble. - Made by Siiimple.

Nous contacter

Sending

Connectez vous à l'aide de vos identifiants de Mampreneur

Forgot your details?