FAIRE UN DON DEVENIR MEMBRE

Emilie Kalin | Syliste mode | 2 enfants

Crocus – VD

Entreprise

Parcours

Le dessin et la créativité ont toujours été des choses qui m’ont attirée. Et suite à un cours facultatif à l’école obligatoire, le stylisme m’a plu. Après ma formation au gymnase en option arts visuels, j’ai suivi 3 ans de formation pour être styliste-modéliste et couturière à l’école CANVAS à Lausanne. J’ai fais de la vente en confection et accessoires mode, du secrétariat et après avoir mis en pause de façon naturelle mon parcours professionnel à la venue de mes filles, je me lance en 2015 de façon officielle dans l’aventure de ma marque, Crocus.

Déclic

Une envie de concrétiser mes idées et de passer à autre chose qu’un “hobby”, avec l’avantage de pouvoir allier vie pro et vie privée.

Activité

Je crée et réalise, du dessin à la réalisation couture, des vêtements pour femmes, qui veulent des vêtements joyeux, colorés et éthiques, mariant confort et féminité.

Plaisir

La partie créative, celle où je peux exprimer mes envies d’association de couleurs, d’imprimés et de tissus, et la mise sur papier de ces idées avec les croquis et dessins.

Gestion

En me dédoublant, pardi! Non, sérieusement, j’ai l’atelier chez moi, ce qui me permet d’être là quand mes filles rentrent de l’école, et pour avoir des plages optimales de travail, elles vont également deux midi par semaine en garderie. Et maintenant qu’elles sont plus grandes, elles comprennent quand j’ai besoin d’être concentrée.

Importance

Un sentiment d’accomplissement lorsque je concrétise une idée, que j’ai pu offrir le vêtement qui a plu à une femme et qu’elle s’y sente bien au quotidien.

Outil

Un ordi, des crayons et un carnet de croquis, des machines à coudre.

Unique

Cette idée que les vêtements que nous portons au quotidien doivent être confortables, beaux, joyeux et coloré, tout en offrant une optique éthique.

Anecdote

Lors de marchés d’artisans et créateurs, quand mes filles viennent me faire coucou, elles utilisent la cabine d’essayage pour jouer aux clientes 😉

Projets

Engager une couturière pour m’aider dans la réalisation des collections. Elargir les gammes peu à peu. Proposer mes vêtements à des boutiques.

Adhésion

Le fait que nous ne sommes jamais seules, il y a toujours quelqu’un qui répond, que cela soit pour un coup de déprime, une question d’ordre pro ou pour les enfants, il y a toujours un soutien. De plus, même s’il y a ce côté “maman”, il y a un grand côté pro, qui nous fait avancer et nous booste.

Sagesse

De ne pas douter de ses capacités et de bien délimiter les moments travail. Je ne l’avais pas fait, et je n’avançais pas, trop prise dans d’autres priorités, certes importantes, mais mon entreprise en était aussi une.

Investisseurs

S’habiller est une nécessité, aussi bien physique que sociale, mais l’industrie de la mode est l’un des secteurs les plus polluants, et de mon point de vue, les moins éthiques socialement. Il est nécessaire de revenir à une conception de vêtements plus juste, moins frénétique et plus respectueux de la planète (qualité et quantité) et des humains (salaires et conditions). Tout cela a un coût, car réaliser moins de vêtements, avec un salaire juste dans une optique d’artisanat local n’est pas la recherche absolue de la plus grande marge mais une réflexion à long terme tout en voulant être pérenne dans le temps avec mon entreprise.

0 Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

© 2020 Association suisse des Mampreneurs. Made by Siiimple et Unyque.ch avec | Vidéo © Free Stock Video

 

Nous contacter

Sending

Connectez vous à l'aide de vos identifiants de Mampreneur

Forgot your details?